Patients prédiabétiques : un programme de prévention expérimenté par la Mutualité Française Landes

Patient en consultation chez le médecin

Dans le centre de santé mutualiste de Mont-de-Marsan, le médecin proposera aux patients prédiabétiques un accompagnement personnalisé par une équipe pluridisciplinaire

Enjeu majeur de santé publique, le diabète est un véritable fléau qui touche plus de 4,5 millions de Français. Pour tenter de le combattre, la Mutualité Française Landes va participer à l’expérimentation d’un programme de prévention innovant.

Prévenir le diabète

En France, on compte 2,5 millions de personnes prédiabétiques. Elles ont 70% de risques de développer un diabète de type 2 . Il s’agit de la forme de diabète la plus fréquente puisqu’elle concerne 92% des patients. Comme le diabète de type 1, le diabète de type 2 se caractérise par un taux de sucre trop élevé dans le sang. Toutefois, alors qu’il n’existe aucun moyen d’éviter le diabète de type 1 qui surgit souvent dès l’enfance, il est possible de prévenir le diabète de type 2. En effet, ce dernier touche principalement des adultes de plus de 40 ans ainsi que des personnes présentant des problèmes de surpoids ou d’obésité. Le traitement le plus efficace consiste alors à essayer d’adopter des habitudes de vie plus saines. Si cela ne suffit pas, le médecin peut également prescrire des médicaments.

Changer ses habitudes avec l’aide d’une équipe et d’un coach

En décembre dernier, le gouvernement a autorisé l’expérimentation d’un programme de prévention dans 5 centres mutualistes situés à Paris, Nevers, Toulouse et Mont-de-Marsan. Cette expérimentation concernera 140 patients. Elle s’appuie sur des programmes validés scientifiquement et ayant eu des résultats probants, notamment aux Etats-Unis et en Finlande. Concrètement, le médecin proposera à ces patients prédiabétiques un accompagnement personnalisé de 24 mois. Ce dernier sera assuré  par toute une équipe pluridisciplinaire : le médecin traitant, un diététicien, un professionnel de l’activité physique adaptée et un coordinateur, « le coach » de l’équipe.  Au programme : des objectifs individualisés et un suivi en matière d’alimentation et d’activité physique, des bilans individuels, des séances collectives, la mise à disposition de documents d’information, de quizz, de recettes, un service de messagerie pour échanger avec les professionnels de santé et de fréquents contacts avec le coach.

Réduire aussi le coût des dépenses de santé

Le diabète de type 2 ne cesse de se répandre. En cause : la sédentarité, l’obésité ainsi que le vieillissement de la population. Mal soigné, il peut entraîner de graves problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires, des lésions des reins et des yeux. La prévention prend donc tout son sens. Mais elle revêt également un caractère pertinent sur un plan économique. En effet, la Mutualité Française a estimé que si la moitié des personnes prédiabétiques acceptaient de participer à un tel programme, il en résulterait une économie d’environ 1,5 milliards d’euros pour l’Assurance maladie.