Eric Chenut, élu nouveau président de la Mutualité Française

Eric Chenut, président de la Mutualité Française

Eric Chenut est le nouveau président de la Fédération Nationale de la Mutualité Française

Le 5 octobre dernier, Eric Chenut a été élu nouveau président de la Fédération Nationale de la Mutualité Française. Il succède à Thierry Beaudet, élu lui même à la présidence du Conseil Economique Sociale et Environnemental en mai dernier.

Un mutualiste de longue date

Agé de 48 ans, juriste de formation et attaché d’administration de l’Etat depuis 2002, Eric Chenut est désormais le nouveau président de la Mutualité Française. Son nouveau mandat de 5 ans marque l’aboutissement de 30 années d’engagement mutualiste. C’est, en effet, à l’université, qu’Eric Chenut, découvre l’action  mutualiste. Dans les années 2000, il participe à la création de la Mutuelle des Etudiants (LMDE) dont il devient le premier président. En 2003, il rejoint la Mutuelle Générale de L’Education Nationale (MGEN) en tant qu’administrateur à plein temps. Il y gravit de nombreux échelons qui l’amèneront à la vice-présidence délégué jusqu’en 2021. Actuellement administrateur délégué de la MGEN, Eric Chenut est également administrateur du Groupe VYV. Depuis 2017, il est aussi vice-président délégué du Groupe VYV3 (l’union de soins et de services mutualistes du Groupe VYV) et membre du Conseil de surveillance de la Fondation de l’Avenir. En tant que nouveau président de la Mutualité Française, Eric Chenut a indiqué « avoir à cœur de représenter le mouvement dans toute sa diversité en portant la voix de ses adhérents ».

Je suis fier de présider un mouvement qui démontre au quotidien son utilité sociale pour améliorer l’accès aux soins pour tous

Peser dans les débats et être force de propositions

Fort de sa longue expérience mutualiste et de ses nombreux engagements associatifs, Eric Chenut défend les valeurs d’entraide ainsi que l’émancipation individuelle et collective. Il appelle également « à tirer les enseignements de la crise sanitaire ». Il se veut « être force de propositions pour améliorer notre système de santé et de protection sociale ».  Il entend aussi défendre la place de la protection sociale complémentaire et mettre en avant le rôle des mutuelles dans l’accès aux soins, à la fois géographique et financier. Autre priorité de son mandat : la prise en charge de la dépendance.
« Comme en 2017, la Mutualité Française invitera les candidats à la présidentielle à venir s’exprimer sur leur programme en matière de santé et de protection sociale » a déclaré le nouveau président. L’événement est prévu le le 1er mars 2022 au Palais Brongniart.